Bienvenue sur Elevage 2 Reptiles vous trouverais sur ce forum des dizaines de fiche d'élevage concernant la plupart des reptiles qui passionne les terrariophile francais
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AGAMURA PERSICA ( gecko araigné )

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 27
Localisation : Haute-Vienne

MessageSujet: AGAMURA PERSICA ( gecko araigné )   Mer 22 Fév - 21:42

AGAMURA PERSICA



Généralité

Ordre : Squamata
Genre : Agamura
Espèce : Persica
Sous-espèce : persica / crural, selon les classifications
Nom scientifique : Agamura persica
Nom vernaculaire : Gecko araignée


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Certains taxonomistes ont divisé l’espèce en deux sous-espèces :

- Agamura persica persica qui se trouve dans les régions orientales de leur répartition (est de l’Iran et Afghanistan). Cette sous-espèce possède trois barres transversales sombres sur la partie dorsale, sans compter celles qui sont présentes sur la queue.

- Agamura persica crural qui trouve dans les régions plus à l’ouest (ouest de l’Iran) et possède cinq barres transversales sombres le long du corps, sans compter celles qui sont présentes sur la queue.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Description


1) Habitat:


Les Agamura persica sont présents en Iran, en Afghanistan et en Iraq dans les régions les plus arides. Étant terrestres, ils affectionnent tout particulièrement les zones rocailleuses et sablonneuses de ces lieux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




2) Morphologie:


Vous l’aurez sans doute remarqué, les A. persica sont très fins de corpulence. Ils portent le nom vernaculaire de "gecko araignée" car leurs pattes longues et fines nous font penser à celles d'une araignée. Leur queue est elle aussi extrêmement fine et ne contient aucune réserve de graisse.

Les femelles peuvent atteindre 13-14 cm à l'âge adulte (queue non comprise) et les mâles 9-10 cm pour les plus grands. Même s'il y a ces quelques centimètres de différence entre les deux sexes, il n’est pas conseillé de se fier uniquement à la taille pour pouvoir sexer un individu.

Cette espèce a pour autre particularité d’avoir des yeux relativement proéminents par rapport à la tête. Quant à leurs pupilles, elles peuvent se dilater ou se rétracter selon l’intensité lumineuse. Ceci a pour avantage de leur procurer une excellente vision nocturne.

Leurs dessous de pattes ne sont pas armés de setae mais adaptés à ce que l’espèce puisse se mouvoir sur des sols sablonneux et rocailleux.
Cependant, le fait que ces geckos ne possèdent pas de poils adhésifs sous leurs pattes ne veut pas dire qu’ils sont de mauvais grimpeurs. Bien au contraire, ils adorent ça.


3) Coloration

Une photo vaut mieux que de longs discours :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


J’ai pu remarquer que la pigmentation de leur peau change en fonction de leurs besoins en chaleur. Mes spécimens sont beaucoup plus foncés en journée où ils captent la lumière et redeviennent plus clairs sitôt la lampe éteinte. Est dit aussi que les individus de sexe masculin seraient plus foncés que les femelles, ce qui se confirme aussi avec mon trio.



4) Mœurs


Les geckos araignée sont nocturnes. Ils commencent à s'activer au crépuscule et restent cachés pendant la journée. Sitôt la nuit tombée, ils partent chasser ou à la recherche d’un partenaire sexuel.

Pendant la journée, leurs lieux de résidence favoris sont les fentes rocailleuses ou autres abris potentiels entre deux roches, mais ces geckos apprécient aussi de s’exposer au soleil en début de matinée et à la suite d’un bon repas.


5) Dimorphisme sexuel


Hormis le fait qu’ils soient soi-disant moins massifs et plus foncés que les femelles, les mâles possèdent des renflements hemipéniens bien visibles dès leur plus jeune âge, en plus de pores fémoraux bien distincts.

Deux photos de mon mâle :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Maintenance en captivité

1) Terrarium

- La taille du terrarium pour un couple : 60x45x30
- La taille du terrarium pour un trio : 90x75x30

Il arrive parfois que ces geckos fassent des bonds de plus de 20 cm pour attraper une proie. De ce fait, il est vraiment dommage de les laisser dans un terrarium trop petit, notamment pour la hauteur.
Je maintiens mes deux femelles dans un terrarium de 80x45x50 toute l'année et j'y ajoute le mâle uniquement pour qu'ils puissent s'accoupler (environ 2 semaines au printemps). Le reste du temps, il vit dans un terrarium légèrement plus petit et seul.

Attention : Il ne faut jamais mettre deux mâles ensemble afin d’éviter un carnage. Les mâles sont très territoriaux et auraient vite fait de s’entretuer.

Pour ce qui est de l’aménagement, il peut être intéressant de chercher à recréer le biotope de l’animal. Le substrat peut donc être composé de terre sablonneuse ni trop fine ni trop grosse et en quantité suffisante pour que les femelles puissent y creuser pour pondre (6-7 cm au minimum).
Il est impératif d'ajouter de multiples cachettes à l'intérieur du terrarium qui pourront aussi servir à la fois d’escalators et de supports, cette espèce n’étant que rarement au sol pendant la journée. Les cachettes peuvent être des écorces, des pierres et même des branches suivant les goûts et les couleurs.
Un fond en sagex et colle à carrelage avec quelques plateformes peut aussi être sympa à réaliser en sachant que les A. persica sont de très bons grimpeurs et qu'ils s'y aventureront très volontiers.


2) Températures

La température journalière doit être de 25-27°C avec un point chaud à 37-38°C voire plus juste sous le spot, cette espèce étant quasiment toujours lovée au point chaud pendant la journée.
La température nocturne deva idéalement se situer entre 20°C et 25°C, il est donc inutile de chauffer pendant la nuit. La température ambiante d’une pièce conviendra très bien et ainsi, il suffit de couper la source de chaleur pour l’obtenir.

Sinon, il est vivement conseillé d’obtenir le point chaud à l’aide d’une ampoule chauffante plutôt que d’un câble ou tapis chauffant. En effet, la chaleur provenant du haut et non du sol, va permettre aux lézards de grimper pour obtenir les points les plus chaud, ce qui se rapproche au mieux du comportement « in natura ».


3) Eclairage et UVB


Mon éclairage est celui de l’ampoule standard allumée quatorze heures par jour en été, avec une baisse progressive à dix heures par jour en hiver.

Concernant l’apport d’UVB, certains éleveurs les utilisent et d’autres non. Cette espèce étant nocturne, elle ne devrait pas avoir besoin d’UVB. Cependant, ils sont quand même relativement souvent exposés au soleil et nous pouvons remarquer que les individus maintenus en captivités sont quasiment toujours placés sous l’ampoule chauffante pendant la journée et dans ce sens, l’apport d’UVB peut être à conseiller.

Personnellement, je fais sans.


4) Hygrométrie:


Vivant dans des climats arides, cette espèce ne nécessite pas d’hygrométrie particulière. Un 40% d’air ambiant est donc convenable. J'avais placé une boîte à humidité au cas où ils voudraient y aller pour se rafraîchir, mais mes spécimens n'y sont jamais allés. Ils muent très bien sans et j'ai donc fini par enlever la boîte.

Sinon, une coupelle d'eau est toujours à leur disposition même si je ne les ai jamais vus aller y boire. Cette espèce trouve normalement l'apport en eau qui lui est nécessaire dans ses proies, mais sait-on jamais.


5) Nourriture


Les A. persica sont insectivores et peuvent être nourris avec un régime à base de grillons, à une fréquence de 2x par semaine pour des adultes et quotidienne pour des individus juvéniles. Il est conseillé de varier l’alimentation en leur proposant parfois des blattes, occasionnellement des vers à farine, des vers à soie et autres sauterelles ou teignes de ruche.

À noter aussi que mieux les proies sont nourries, mieux votre gecko sera nourri et que les proies doivent être saupoudrée de calcium si les femelles sont gravides ou si les individus sont des jeunes en pleine croissance. Concernant l’apport vitaminique, il est possible d’en ajouter sur les proies une fois de temps en temps, surtout lorsqu'il s'agit de juvéniles en pleine croissance.

Personnellement, je ne saupoudre pas les proies en dehors des périodes de reproduction, un surplus d'apport calcique et vitaminique pouvant faire beaucoup plus de mal que de bien.

Sinon, nourrir cette espèce ne devrait pas poser de problème. Ces geckos sont de grands mangeurs et n’ont pas pour habitude de refuser de s'alimenter.


6) Reproduction

La maturité sexuelle est atteinte à l’âge de 18-24 mois. Une bonne indication pour savoir si la femelle est sexuellement mature est d’observer si elle possède des « poches de graisses » sous ses aisselles.

En milieu naturel, la reproduction a lieu de mars à mai. Les œufs sont pondus en juin et les petits sortent vers septembre. Nous allons donc tenter de respecter ces tranches de dates en captivité pour une meilleure réussite.

Il n’est pas toujours aisé de les reproduire et un repos hivernal est vivement conseillé, en plus de séparer le mâle des femelles. Nous réduirons donc les températures et la photopériode à l’approche de l’hiver pour atteindre environ 17-20°C de température ambiante journalière, pour environ huit heures d’éclairage. La nuit, les températures peuvent encore chuter de deux ou trois degrés. Ce repos hivernal durera cinq semaines tout au plus, après lesquelles nous pourrons commencer à remonter les températures gentiment.

Pendant le refroidissement, il est conseillé de réduire la quantité de protéines dans l’alimentation et sitôt les températures remontées, de bien supplémenter les femelles avec du calcium et des vitamines pour les préparer aux futurs événements qui demanderont beaucoup d’énergie.

Début mars, le mâle peut être mis avec les femelles. Il faut que ces dernières soient parfaitement à l’aise dans leur environnement afin d'éviter qu’elles ne stressent trop et refusent les approches du mâle. Il est donc préférable d’introduire le mâle dans le terrarium des femelles et non l’inverse.

Pendant la nuit, les femelles s’activeront énormément en ondulant leur queue pour montrer au mâle qu’elles sont réceptives et des accouplements devraient alors être observés. Si le mâle est avec plus d’une femelle, il n’est pas nécessaire de le retirer pendant l’été. Par contre, s’il est avec une seule femelle, je vous conseille de les séparer pour éviter que le mâle n’épuise la femelle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


7) Ponte

Une vingtaine de jours après l’insémination, sitôt les lumières éteintes, les femelles gravides creuseront plusieurs trous dans le terrarium avant d’en choisir un pour pondre. Une femelle gravide est facilement reconnaissable car ce gecko est très fin et les œufs sont bien perceptibles à travers son ventre

Un matin, un des trous sera recouvert d’un monticule de sable, ce qui nous indiquera précisément l’endroit où la femelle a choisi d’y déposer ses œufs. Commencera alors la partie la plus délicate du processus qui est celle de déterrer les œufs. En effet, les œufs d’A. persica sont très fragiles (les coquilles étant très fines) et il est très important de ne pas les retourner.

Idéalement, il faudrait attendre une ou deux heures après la ponte, que les œufs aient le temps de durcir pour commencer à les déterrer.

Si tout se passe bien, les œufs pourront êtres placés en incubateur sur substrat sec à une température comprise entre 27 et 31°C, en sachant qu’un œuf fertile est « rose » au bout de deux semaines environ. Il est malheureusement courrant que même s’il y a accouplement, les œufs ne soient pas fertiles.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


8) Les juvéniles

Les jeunes geckos araignée éclosent environ trois mois après la ponte. Ils pourront alors être mis dans une petite boîte adaptée à leur taille. Ils y seront élevés avec des paramètres identiques à ceux des parents. À noter qu'il est très important qu'ils aient toujours à disposition un coin humide afin qu'ils ne se déshydratent pas. En les déplaçant, il faut faire très attention car étant très fins, leurs membres sont très fragiles.

3-4 jours après l'éclosion, en principe après la première mue, quelques micro-grillons pourront être proposés. S'ils sont refusés, il vaut mieux les retirer pour éviter de stresser le nouveau né et réessayer quelques jours plus tard.

Beaucoup de pertes surviennent pendant les premières semaines, mais sitôt les petits démarrés, tout devrait bien se passer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



* Texte et Photos de Fahn, Merci beaucoup *

Revenir en haut Aller en bas
http://elevage-2-reptiles.kanak.fr
 
AGAMURA PERSICA ( gecko araigné )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elevage-2-Reptiles :: Fiche Sauriens ( Lézard ) :: Gekkonidae-
Sauter vers: